Souniourew, un sénégalais authentique

En wolof, Souniouréw veut dire “notre pays” et cela on l’a bien retenu! Merci à notre grand gastronome devant l’éternel, Pierre, qui nous a mené dans ce petit bijou d’exotisme… Peuplé de Sénégalais et de 4 blancs (nous, les testeurs), ce restaurant est bien décoré, bien mis en musique, avec une carte bien achalandée… le tout dans un quartier bien sympa de Paris à découvrir et redécouvrir.

La carte propose des spécialités sénégalaise, parfois revisitées et parfois non mais la qualité est toujours au rendez-vous. Nous avons testé plusieurs plats, voici quelques photos et commentaires:

Dans la liste des spécialités pour les plats principaux:

photo plat yangyang 2Thiebou Diene:
poisson au riz et à la tomate (photo en titre de l’article). Un poisson entier, rien de moins… accompagné d’une julienne de tomates et oignons revenus à la poêle et deux petits tas de deux sauces aux goûts très originaux mais difficilement identifiables…

Agneau à la sénégalaise:
agneau en ragout (photo ci dessus) servi avec un riz au grain court cuisiné avec un sauce très gouteuse. les amateurs d’agneau adoreront ce plat riche en saveurs.

dans la deuxième partie des plats principaux:

Poisson au mil:photo plat Aure
poisson du jour (et entier bien sûr) accompagné de mil et d’un petite sauce tomate/oignons (photo ci-contre). Des crudités complètent l’assiette bien garnie qui propose des textures différentes (peau du poisson croustillante, chaire moelleuse, mil légèrement granuleux mais très doux, oignons et tomates fondants, crudités craquants…) et de belles couleurs.

Certaines spécialités doivent être goutées à tout prix pour se rendre compte de ce qu’est la cuisine sénégalaise:

– Boissons: jus de baobab (jus extrait de l’intérieur creux du fruit du baobab, cet arbre majestueux des savanes africaines) et jus de bissap (jus rouge/rose foncé issu de la fleur de bissap)

– entrée: les accras (vraiment excellents, bien assaisonnés, croquant en superficie et moelleux à l’intérieur)

– plat principal : poisson ou viande, comme vous préférez… mais essayez de choisir un plat accompagné de mil et ou d’aloko (banane plantain frite), c’est vraiment typique et original pour un palais européen. sachez tout de même que le plat sera de toute façon très très copieux!

Les + santé:

– Le jus de bissap renferme plusieurs propriétés bénéfiques. Ce jus rose au goût acidulé, légèrement sucré et persistant sur le palais est élaboré à base de calices de Roselle ou Oseille de Guinée. Le jus de bissap a une forte teneur en calcium et en fer. C’est un bon remède contre l’ivresse grâce à  ses caractéristiques anti-inflammatoire et de fluidification du sang. Le pigment rose des fleurs a une capacité antioxydante intéressante pour le renouvellement de la couche superficielle de la peau et son élasticité. [1]

– Le jus de baobab recèle lui aussi quelques trésors médicinaux. C’est en fait la pulpe du fruit du baobab, qui mélangée à de l’eau, donne ce que l’on déguste a Sounouriew, le « jus de Bouye« . la pulpe de baobab est 4 fois plus puissante qu’un kiwi, 10 fois plus qu’une orange, 15 fois plus qu’une pomme. [2] Avec tout cela, inutile de vous dire qu’il améliore l’élasticité de la peau l’adoucit et la conserve…

Informations utiles:

25 rue Jean Moinon, 75 010 Paris. M Belleville ou M Colonel Fabien

http://www.souniourew.com

Testé le 22 août 2014

Sources:

[1] http://www.web-libre.org/dossiers/karkade-bissap,9032.html

[2] http://www.plantes-et-sante.fr/article/soigner-phytotherapie-pulpe-baobab.html?page=1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s