« Les gouttes de Dieu » ou comment les japonais apprennent le vin aux français

Les Gouttes de Dieu, un vaste programme œnophile…

Synopsis

Shizuku Kanzaki part à la recherche des 12 Apôtres, les 12 meilleures bouteilles de vin sur la planète sous la forme d’un voyage initiatique dans le monde du vin. Amitiés, fous rires mais aussi rivalités et coups-fourrés, hé oui, « c’est aussi ça le vin… » sont autant de prétextes pour découvrir les vins de l’ancien et du nouveau monde, pour comprendre ce qui font leurs caractéristiques, comment ils sont élaborés et comment les déguster.

Comme l’affectionnerait Rabelais, on alterne entre blagues un peu grossières et érudition dans le domaine œnologique. Shizuku se révèle tour à tour un buveur invétéré dans la peau d’un parfait idiot puis un véritable génie du vin à la sensibilité décuplée et à l’imagination débridée…

shisuku tomme 1

Bien entendu, outre le « wine for wine’s sake », on nous présente aussi le vin comme une partie intégrante de la gastronomie française (et pas que !) et l’on nous enseigne subtilement de quelle façon il s’allie aux plats plus ou moins raffinés. Même sans aimer boire du vin, on aime lire à propos de ce produit qui vient « des hommes, du ciel et de la terre » (comprendre le vigneron, le climat et le terroir) comme aiment à le répéter les personnages…

Un moyen ludique de se rendre compte que l’on ne sait qu’une seule chose sur le vin, c’est que l’on ne sait rien… et heureusement un moyen efficace de combler toutes nos lacunes sur le vin en souriant et en vibrant au rythme de cette épopée humaine formidable !!
Vous serez émerveillés par le Richebourg du domaine de la Romanée-Conti, apprendrez comment un vin peut être le pendant d’un tableau ou d’une montagne, vous brûlerez de vous acheter (à la place de votre télé) un Vosne-Romanée 1er cru Cros-Parantoux de ce bon vieil ami Henri Jayer, vous ne pourrez plus passer devant Nicolas sans vous arrêter et transpirerez à grosses gouttes en voyant un voyant un Château Margaux 1988…
Complètement addictif, faites attention avant de commencer ! Vous allez finir par vous retrouver à faire des blind tests de vin le mercredi soir…

Lors d’un prochain article, je donnerai un exemple tiré du manga: savez vous que la cuisine coréenne et son emblématique kimchi peuvent être sublimée par le vin? (tomes 12 et 13 de la série).

Carte d’identité du manga

Auteur : Tadashi Agi
Dessinateur : Shu Okimoto
Publié depuis : novembre 2004
Nombre de tomes : 44 au japon dont 32 publiés en France à ce jour
Version française publiée par Glénat

Les personnages

Shizuku Kanzaki
Personnage principal du manga, c’est lui qui vous fait rire, lui qui vous désespère parfois par son idiotie et son immaturité, mais c’est aussi grâce à lui que vous êtes embarqués dans cette aventure… Fils du fameux critique de vin Yutaka Kanzaki, il a longtemps refusé de boire du vin et a même décidé de travailler pour une entreprise de bière pour prouver qu’il est un vrai rebelle. Les dernières volontés de son père le plongent dans l’univers du vin qu’il découvre alors à corps perdu, lui si peu connaisseur mais si doué par ce que son père lui a habilement distillé pendant sa jeunesse.
Miyabi Shinohara
Une femme dans un monde d’homme, heureusement qu’elle est là ! En tant qu’apprentie sommelière, c’est elle qui apporte toute la théorie œnologique nécessaire à Shizuku (et au lecteur qui en a bien besoin en fait). Cette présence féminine aux côtés de Shizuku apporte un peu de fraicheur et de gags en tous genres.

tomine tomme 30
Issei Tomine (ci-contre)
Le grand, ténébreux et impressionnant Tomine est un Grand du vin, un sacré bosseur qui donnerait sa vie pour ce jus divin sans hésiter une seconde… Il séduit les femmes par son assurance et les connaisseurs par sa science œnologique et sa sensibilité hors pair même s’il peut s’avérer parfois assez infect. Il est l’adversaire de Shizuku dans ce duel pour les gouttes de dieu et s’il est incontestablement supérieur au début, il s’avère qu’il grandit lui aussi dans son approche et sa compréhension du vin en même tant que Shizuku.

Informations utiles

http://www.lesgouttesdedieu.fr/
Le manga a été reconnu comme le « meilleur livre du monde sur le vin » lors du Gourmand World Cookbook Awards 2009.

Bon plan:
Je m’adresse aux addicts qui auront sûrement rapidement besoin de ce bon plan: les mangas peuvent s’acheter d’occasion à Gibert Joseph et Boulinier.

Publicités

2 réflexions sur “« Les gouttes de Dieu » ou comment les japonais apprennent le vin aux français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s