Patisserie fusion Franco-japonaise au Bon Marché

Les cerveaux en ébullition, les papilles en éveil et les mains expertes de Taku Sekine et des chefs de la grande épicerie de Paris ont fusionné pour nous offrir jusqu’au 18 Octobre des créations sucrées inédites.

Le mont Fuji

Remake japonisant de notre bon vieux Mont-blanc qui conserve tout de même l’esprit meringue garnie de chantilly et recouverte de crème de marron… la présence du yuzu en fait une pâtisserie au goût équilibré et moins monotone d’un Mont-Blanc classique.

Composition :
Pâte de marron et haricots rouges, meringue, confiture au Yuzu, chantilly

La pâte de haricots rouges ressemble beaucoup à la pâte de marron en terme de matière et les goût s’harmonisent très ensemble. L’ensemble a un goût peu prononcé que le yuzu, plus acide, vient relever.

Ingrédients :
Haricots AzukiHaricots rouges : La pâte de haricots rouge, ou haricot azuki, est largement utilisé en pâtisserie asiatique. Bouillis avec du sucre, les haricots rouges sont ensuite écrasés pour former une pâte plus ou moins consistante qui va servir à fourrer et réaliser différents desserts Japonais (dorayaki, mochi, daifuku…), chinois, vietnamiens ou coréens.

Yuzu : agrume japonais, hybride de la mandarine et du citron. Le zeste et le jus du yuzu sont l’équivalent du zeste et du jus de citron dans la cuisine occidentale, pour assaisonner, faire des gâteaux ou des confitures.

Prix : 6.9€ la pâtisserie individuelle

Pour une étude comparative des meilleurs mont-blanc de paris, rdv sur le blog « Raid pâtisseries » : http://www.raids-patisseries.com/2013/03/meilleur-mont-blanc-paris-patisserie.html

Le Sèvres-Tokyo

Sevres TokyoLe Paris-Brest revisité, comme c’est à la mode en pâtisserie ! La ville de départ fait référence à la rue de Sèvres de La Grande Épicerie de Paris et la ville d’arrivée fait référence à la capitale nipponne. On peut dire que cette version franco-japonaise est franchement réussie!
La pâte à choux n’est pas en forme de couronne, ce qui perd l’origine de la pâtisserie de 1910 qui devait mimer la roue d’un vélo, en hommage à la course cycliste entre Paris et Brest. Question esthétique, on a plutôt affaire à une religieuse mais le goût est vraiment réussi et l’alliance entre Asie et Europe est simplement virtuose.

Composition :
Pâte à choux, praliné au sarrasin et crème de soja torréfié

Le goût légèrement amer et tirant sur la noisette de la farine de sarrasin se marie bien avec le soja torréfié.

Ingrédients :
Praliné : crème ou fourrage composé de sucre caramélisé avec amandes et/ou noisettes avec une addition de vanille ou cacao.

Sarrasin : Cet élément à la fois européen (galettes bretonnes) et japonais (nouilles soba au sarrasin) est le produit le plus original de cette recette. Le sarrasin fait partie de la famille des blés et ne contient pas de gluten, ce qui rend la farine de sarrasin difficile à utiliser pour la fabrication du pain ou de pâtes.

Soja torréfié : ce sont les graines de soja non germées qui sont torréfiées. La torréfaction donne un goût légèrement noisetté qui s’harmonise avec le sarrasin et le praliné.

Prix : 6.9€ la pâtisserie individuelle

Infos pratiques :
Le Bon Marché Rive Gauche, 24, rue de Sèvres, Paris. M Sèvres Babylone.

Du lundi au samedi 10h – 20h, jusqu’à 21h le jeudi et vendredi.

Testé en Septembre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s