Alfajores, Oréos Latinos

Tous ceux qui ont visité l’Amérique du Sud ont dû goûter aux Alfajoles, les Oréos de l’Amérique Latine… Pourtant, c’est bien du Pérou que vient cette recette, car les écrits espagnols de la fin du XVème siècle le mentionnent déjà et que le dulce de leche, cette sorte de confiture de lait qui lie les deux biscuits  « Oréo », est notamment fabriqué à Ica, ville du Sud Pérou, voisine des fameuses lignes Nazca. C’est Jeimy, péruvienne vivant en France depuis 6 ans, qui nous propose cette recette qui lui rappelle sa région natale…

Elle proposera bientôt sur le blog, deux autres recettes : Salade de pois chiches péruvienne (ensalada de Garbanza) et le Tacu-tacu, plat national des fonds de tiroir.

Jeimy (15 sur 17)

Biscuits pour alfajoles à la sortie du four, avant assemblage

Fiche d’identité culinaire

Jeimy (7 sur 17)Nom : Jeimy Arsac
Nationalité, origine, lieu de résidence : Péruvienne de la ville d’Ica, j’habite actuellement dans un charmant petit village d’Ardèche
Mes plats préférés: En plat principal, l' »aji de gallina »… (poule à la sauce piquante), en boisson la « chicha morada » (boisson sucrée à base de maïs violet) et le « refresco de maracuya » (jus de fruit de la passion).
Comment ai-je appris à cuisiner ? En regardant ma mère et ma grand-mère faire… Puis très jeune, comme j’étais l’aînée, j’ai du apprendre à cuisiner pour m’occuper de mes frères et sœurs.
Et la cuisine française?  Lorsque je suis arrivée en France, j’ai voulu cuisiner péruvien mais je n’ai pas trouvé les aliments frais de base… cuisiner avec des conserves ne m’intéresse pas, aussi j’ai appris à cuisiner français. C’est aussi en regardant faire ma belle-mère pendant 1 mois que j’ai appris à cuisiner avec les ingrédients d’ici.
Les saveurs de ma province, Ica: Picant, salé et sucré.
Les plats les plus représentatifs d’Ica : la « carapulcra », potage à base de pomme de terre séchée puis réhydratée, de viande de porc ou poulet, piments jaunes « aji mirasol » et rouges « aji panca », d’ail et d’autres épices et le « picante de pallares », un plat piquant à base de haricots (en forme de rein) de lait, de fromage frais et d’œuf. En dessert, tous les desserts fourrés au « manjer blanco » ou « dulce de leche ».
Que boit-on pendant le repas? En alcool, principalement du Pisco pur, l’alcool péruvien à base de raisin. On peut également trouver comme en Europe de la bière ou du vin.

Sucré ou salé ? Salé, sans hésitation ! Mais je peux faire une exception pour les desserts au Dulce de Leche de ma région…
Comment cuisine-t-on chez moi ? On cuisine frais, frais et toujours frais ! On achète chaque jour nos ingrédients et on les cuisine pour les consommer immédiatement. On passe beaucoup de temps à cuisiner mais c’est pour le plaisir de tous !
Le plat péruvien préféré de mon mari ? Le même que celui de ses parents, le « pollo a la brasa », poulet grillé.
A quelle occasion cuisiner péruvien ? Quasiment jamais… s’il n’y a pas de produits frais, ce n’est pas la cuisine Péruvienne que je connais. Je préfère manger cela lorsque je reviens là-bas et cuisiner français avec des produits frais de la région où je vis.

Recette

Recette pour 30 biscuits, facile, 20+5 minutes de préparation, 30 minutes de repos, 12 minutes de cuisson

Préparation

Ingrédients

500g de farine
340g de beurre
1 cc levure
3 cs de sucre glace + un peu pour la décoration
Dulce de leche (ou à défaut un pot de confiture de lait)
1 cc d’arôme de vanille

cc: cuillère à café, cs: cuillère à soupe

Où trouver les ingrédients ?

Dulce de leche : dans une épicerie péruvienne ou latino-américaine. A Paris :

El Inti, Paris 3e
Sabor Canela, Paris 12e
Latino Market, Paris 15e

Matériel

– Four
– Plaque de cuisson aussi grande que possible par rapport à la taille du four
– Emporte-pièce circulaire de petit diamètre (< 5cm)
– Saladier

La recette pas à pas

  1. Mélanger dans un cul-de-poule la farine tamisée, la levure et le sucre
  2. Pâte pour alfajores après avoir incorporé complètement le beurre

    Pâte pour alfajores après avoir incorporé complètement le beurre

    Y ajouter l’arôme de vanille, le beurre à température ambiante découpé en petits dés et remuer à l’aide d’une fourchette en écrasant les morceaux de beurre.

  3. Continuer à égrainer à la fourchette pendant quelques minutes pour former de petits grains homogènes.
  4. Avec les mains, former une boule et la laisser reposer au réfrigérateur 30 minutes. Elle peut se conserver quelques jours au réfrigérateur si préparée à l’avance.
  5. Biscuits découpés à l'emporte-pièce

    Biscuits découpés à l’emporte-pièce

    Prélever une partie de la pâte et, sur un plan fariné, l’étaler sur une épaisseur de 5mm environ.

  6. Découper des formes à l’emporte-pièce et les décoller doucement pour ne pas en abîmer le contour.
  7. Préchauffer le four à 180°C et, sur une plaque antiadhésive farinée, déposer les formes en pâte. Laisser au four 8-12 minutes en fonction de la taille des biscuits. Il ne faut pas que les biscuits dorent.
  8. Sortir du four et laisser refroidir. Prendre un biscuit et sur la face inférieure (celle qui était contre la plaque), déposer délicatement une cuillerée de dulce de leche (on peut aussi le faire avec une poche à douille si le dulce de leche est assez liquide). Assembler avec la face inférieure d’un autre biscuit.
  9. Dresser en posant les biscuits sur un plat et en saupoudrant de sucre glace.
Alfajores prêts à déguster

Alfajores prêts à déguster

Astuces et variantes

    • On peut utiliser de la margarine à la place du beurre mais la pâte aura une consistance différente.
    • Il existe des variantes où l’on utilise 3 jaunes d’œuf et où l’on peut remplacer les 3/5èmes de la farine par de la maizena pour plus de légèreté.
    • On peut fabriquer soi-même son dulce de leche mais il n’est pas évident d’obtenir une consistance suffisamment épaisse pour les alfajores.
Coût pour 6 personnes :7€
Préparation :25min – Cuisson :12min

Alfajor, pérou, dulce de leche

Publicités

2 réflexions sur “Alfajores, Oréos Latinos

  1. […] Comment cuisiner exotique lorsqu’il ne reste qu’un fond de spaghetti et un peu de riz dans le frigo ? Je réponds du tac au tac: un Tacu-tacu ! … en rajoutant tout de même un ingrédient bien péruvien, le haricot blanc… ou rouge, ou noir, ou celui que l’on a en réserve ! Car le Tacu-tacu, c’est bien le plat national des fonds de tiroirs péruviens… C’est aussi un des plats préférés de Jeimy, d’Ica qui nous a déjà proposé une recette sur ce blog : Alfajores, oréos latinos. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s